Le nid familial

0

Si vous êtes comme moi, quand vous étiez encore enfants, vous avez entendu des contes qui commençaient par, « Il était une fois un homme et une femme « … et finissaient par « Ils eurent des enfants et vécurent heureux ».

Est-ce aussi simple que ça? D’où sortent cet homme et cette femme? Quand viennent ces enfants? Qu’advienne-t-il si ces enfants ne viennent pas vite ou ne viennent pas du tout?

Quand deux êtres décident de partager leur vie, Ils aménagent ensemble et dans la plupart des cas ils ont des enfants après quelques temps. Cette première cellule familiale est appelée aussi famille nucléaire ou nid familial. Je me suis basée sur cette dernière appellation pour voir de plus près cette aventure humaine.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un nid?  

Selon le dictionnaire Larousse.fr, un nid est un habitat que les oiseaux construisent pour y pondre leurs œufs, les couver et y élever leurs petits.

Qu’est-ce qu’un nid familial?

Les humains ont utilisé le terme « nid familial »  que le même Larousse définit comme une habitation considérée comme le cadre intime d’une famille.

Comment se fait ce nid? Qui est-ce qui le construit? À quel moment?

Voyons comment cela se fait chez nos frères les oiseaux et faisons ensuite le rapprochement avec les humains.

La construction du nid

Certains oiseaux construisent des nids et s’en servent pour attirer la femelle.

L’euplecte ignicolore (Euplectes orix) est un passereau de la famille des tisserins connus pour leurs techniques de tissage de nids. Au démarrage de la saison de reproduction, le mâle tisse de nombreux nids complexes ressemblant à des dômes  faits de bandes de feuillage qu’ il suspend aux roseaux ou aux arbustes où ils  exécutent une présentation envoûtante pour attirer les femelles. La femelle examine le nid et si elle est convaincue, consentira à l’accouplement. Une fois que les femelles s’installent dans le nid construit, le mâle cesse de travailler sur les autres nids et se concentre sur ceux qui sont occupés. Les femelles aussi continuent de travailler sur les nids ajoutant des herbes douces et des plumes pour le personnaliser[1].

Le deuxième cas est celui de la Penduline eurasienne (Remiz pendulinus), un oiseau communément trouvé dans les marais autour des rivières et des lacs à travers l’Eurasie. Le mâle construit un nid sophistiqué, qu’il pend comme une pendule entre deux rameaux habituellement au-dessus de l’eau. Il ne met pas la touche finale, jusqu’à ce qu’il devienne un compagnon potentiel. Une fois que la femelle arrive, et apprécie la sécurité et la propreté du nid, par exemple, l’absence de parasites, les deux mettent la dernière touche selon le goût de la femelle. Souvent le mâle travaille à l’extérieur et la femelle à l’intérieur pour une période de deux semaines. Une fois le nid terminé, au sommet du nid, une ouverture dirigée vers le bas mène à un couloir dont les murs se referment après son passage pour empêcher les prédateurs d’entrer dans le nid[2].

Comme il est dit plus haut, certains oiseaux construisent des nids pour attirer les femelles. Mais d’autres font de réelles scènes de séduction.

Pour la grue couronnée grise (Balearica regulorum), pendant la parade nuptiale, le mâle ou la femelle initie une danse fascinante, qui implique une série d’appels, des mouvements de tête d’avant en arrière, des ailes déployées et des sauts. Cette danse attire parfois des jeunes (non-nicheurs) qui s’y joignent.

Quant à la veuve dominicaine, c’est un peu plus spécial. En effet, le mâle change sa couleur de plumage pendant la période de reproduction en devenant noir et blanc, avec une belle longue queue (ressemble à 4 rubans). Le panache du mâle est deux fois plus long que son corps. Il chante et danse magnifiquement pour impressionner son partenaire[3].

Qu’en est-il du côté de chez nous?

Maintenant que la période d’enlever une jeune fille pour en faire sa femme sans son consentement est révolue, et qu’il n’est plus nécessaire de devoir tuer un lion pour prouver sa maturité comme cela se faisait dans certaines tribus, voyons un peu comment se construit actuellement le nid familial.

Tout commence par un premier regard, un battement du cœur entre deux personnes qui se sentent attirées l’une vers l’autre. N’est-ce pas vous qui en avez fait l’expérience? Mais tout n’est pas une question de coup de foudre. Un sentiment d’amour peut naître après une certaine période de fréquentation. Je n’entre pas dans la séance de séduction, mais vous n’aurez qu’à vous commémorer comment cela a été pour vous si ça vous est déjà arrivé, ou ce que vous avez observé autour de vous.

Ceci peut arriver très tôt ou un peu tard dans la vie, mais je pense que tout commence comme dans cette chanson de Jean-François Michael:

Quand les choses deviennent sérieuses, on commence à parler mariage ou cohabitation. Les cultures différentes font que les rituels du mariage sont également différents. On assiste alors à des cérémonies fastidieuses selon le goût et les moyens disponibles.

Maintenant que les tourtereaux sont ensemble, laissons-les un peu. Nous poursuivrons la progression du nid et du nid familial dans le prochain article.

Paix et lumière

Illuminée.

[1] http://www.oiseaux.net/oiseaux/euplecte.ignicolore.html

[2] http://www.birdwords.co.uk/bird-factsheets/eurasian-penduline-tit-remiz-pendulinus/

[3] https://alchetron.com/Pin-tailed-whydah

 

Share.

About Author

Auteure. Membre de l'Association des Auteures et Auteurs de l'Ontario Français. Formation en techniques de travail social Plus de quinze ans d’expérience en animation de groupes sur le deuil, la gestion des émotions, le pardon , le projet de vie et la relation d'aide par l'approche de l'analyse transactionnelle entre autres. Animation des ateliers de communication interpersonnelle et interculturelle. Animation de groupes d'entraide auprès des personnes âgées.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Simple Share Buttons